HUBVIOUS

224 Vues 0 Aimé

1. Bonjour, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bonjour, 

Matthieu PERRÉARD, 37 ans, marié, 3 enfants, casier judiciaire vierge (au 21/11/2019). 
Ancien joueur professionnel de tennis, j’ai dû stopper ma carrière vers l’âge de 13 ans. Après avoir passé beaucoup de temps à dormir dans différents amphi, je me suis pris de passion pour la construction de centrales nucléaires. Mais comme ma maman n’était pas ravie-ravie que je joue ma vie au travail, elle a préféré que je fasse un travail qui me permette de jouer dans la vie.

Cédric SANCHEZ, 33 ans, geek à tout faire, pour vous servir ! 
Etant passionné de jeu depuis le plus jeune âge (première console à 7 ans, premier PC monté à 10), je débute mon parcours ludique avec les jeux vidéo (BOUUUHHHH).
Après avoir passé des heures et des heures sur des MMOs/MOBAs  et pratiqué certaines communautés onlines (qu'on pourrait renommer en "amour paix et fraternité"), la transition vers le jeu de société était toute trouvée !
Sinon j'aime beaucoup le volley et les carottes rouges, mais ça, on s'en fout un peu.

2. Quels sont les jeux qui vous ont le plus marqué ?

Matthieu : Sans hésitation, les mystères de Pékin !
On n’avait pas ce jeu à la maison quand j’étais petit, et je ne pouvais y jouer que quand j’allais aux anniversaires de mes copains. Ce jeu ne cassait pas trois pattes à un canard laqué, mais il restera à jamais tatoué à l’encre de Chine sur mon cœur.

Cédric : Si on parle de ma main, C’est GOBBIT qui m’a le plus marqué… à 100% ! 
Sinon le premier, c'est UNO. Quel plaisir de pouvoir faire des coups de *** à tes amis/famille en toute impunité !
Ensuite il y a eu mon premier jeu solo "TERRAFORMING MARS", pour une immersion incroyable dans le thème. Plus récemment, il y a ROOT. Créer un jeu aussi asymétrique et équilibré en même temps, tout ça dans un univers fun et frais, c'est simple, c'est mon jeu préféré !

3. Depuis combien d’années travaillez-vous dans le milieu du jeu ?

Matthieu : Depuis environ 5 ans, date à laquelle Cédric et moi nous nous sommes Pacsés.

Cédric : Amen.

4. Pouvez-vous nous présenter votre maison d’édition ?

Maison…maison…C’est plutôt un appartement d’édition dans notre cas. Mais aucune honte à avoir, quand je vois des mecs comme Days Of Wonder qui en sont toujours au stade de Studio… D’ailleurs les gars, ayez un peu d’ambition !

Hubvious Games a été créé en 2017, avec un but précis : créer et éditer uniquement des jeux de société avec appli. Pas juste une appli pour faire le timer… Non ! une vraie application qui a un sens et qui est entièrement inclus dans la mécanique du jeu.

5. Et quelques-uns de vos jeux ?

On a tellement sorti de jeux ces deux dernières années que je n’en citerais que deux :

- Hubywoky (de Cédric et Matthieu, illustré par Poulpi), un jeu qui permet de se familiariser avec la drogue enfin les TCG.

- Tapage Nocturne (de Théo Rivière, illustré par Christine Alcouffe), un jeu d’ambiance sonore qui ambiance.

6. Quelles difficultés avez-vous pu rencontrer ?

La plus grande difficulté que nous ayons eu à rencontrer est la réticence de l’élite du jeu de société vis-à-vis des applis. Que ce soit les influenceurs ou les boutiques, il a été très difficile de leur faire admettre qu’une appli n’était pas le mal incarné. Alors ça fait les malins avec Cthulhu et autres zombies, mais ça flippe sévère dès qu’on met un smartphone ou une tablette sur la table !

Mais les choses changent et l’accueil est de plus en plus chaud.

7. Quelle est votre plus grande réussite en termes d’édition ?

Facile celle-là !

Pour la prod d’Hubywoky, il existait 60 versos et 19 rectos de carte qu’il fallait combiner de manière aléatoire.

Chaque carte devait avoir un QR Code unique (qui contenait l’information du recto et du verso) pour faire le lien avec l’appli, et chaque composition de boite ou de booster devait être maîtrisée… bref je vous passe tous les détails de l’impression, mais sachez que depuis cette prod, Cédric dort avec un doudou.

8. Parlez-nous de votre actualité ?

L’actualité toute chaude, c’est la sortie de notre 3 ème jeu : 
Une Nounou en Fer de Catherine Mollica et Jean-François Rochas (Chacun son trou, Slide Quest…), et illustré par Adélaïde Camp. Il parait qu’il y a un jeu de mots dans le titre, mais pour être Fraaaaaaaan je ne l’ai jamais trouvé.

Bref, c’est un jeu familial déjanté et très culotté !
C’est notre premier jeu de plateau associé avec une appli, dans lequel chaque joueur incarne un bébé. En début de partie chaque bébé est dans son landau, mais bien évidemment personne n’a envie de dormiiiiir ! 
Le but : être le premier bébé à se frayer un chemin parmi les jouets qui jonchent le sol et arriver à attraper les bonbons qui se trouvent de l’autre côté de la chambre. Pour cela, il faudra éviter les coups tordus et les couches sales des autres bébés, et surtout ne pas se faire attraper par la nounou en fer !!
L’utilisation de l’appli n’est pas obligatoire pour ce jeu, mais elle permet de rajouter des rebondissements à la partie et surtout des fins alternaaaaatiiiiiiives… ;)

Pour la petite histoire, Cath et jeff ont été les premières personnes du « milieu » à nous avoir aidés dans notre projet fou, et c’est un véritable plaisir que de concrétiser tout cet amour dans un jeu. Trou Cœur avec les doigts !

9. Quels sont les projets sur lesquels vous travaillez actuellement ?

De manière générale, nous nous concentrons sur notre gamme de jeux d’ambiance (comme Tapage Nocturne) qui garde le même format de boite, type smartphone.

Et depuis le dernier festival de Cannes, on a la chance de voir arriver des auteurs avec des propositions de jeux qui intègrent déjà une appli ! 

Parmi les projets en discussion on a notamment un jeu avec Jonathan Favre-Godal (Kokomots, Kikafé, Médiéval Pong…) et Corentin Lebrat (Draftausorus, Château aventure…), un jeu avec Roberto Fraga (Contrario, Captain Sonar…) également, ou encore Frédéric Vuagnat (Maître Renard, Troll Park…).

10. Un mot pour terminer ?

FIN.

Laissez un commentaire

Code de sécurité